seniors heureux sur leur tablette

Santé numérique et séniors : et si on s’y mettait ?

En 2019, 58 % des plus de 70 ans étaient connectés à Internet. Des données qui augmentent au fil des années et ouvrent de nouvelles perspectives sur le maintien à domicile. La santé par exemple se révèle plus « connectée ».

Des outils au service des séniors connectés

En 2019, 88 % des français utilisaient Internet. Et même si les 70 ans restaient majoritairement à l’écart de son utilisation, depuis trois ans, l’évolution fait des bons. Les ainés effectuent des achats, jouent en ligne, gèrent leurs comptes bancaires et se connectent aux réseaux sociaux. 38 % des 70 ans et plus sont actifs en ligne. Ce taux a quasiment doublé depuis 2019.

L’utilisation des nouvelles technologies représente un véritable espoir pour les aînés dans la mesure où les outils numériques concentrent plusieurs avantages :

  • Ils renforcent les relations sociales et de fait, réduisent la sensation de solitude ainsi que les risques d’anxiété.
  • Ils stimulent la cognition et la mémoire à travers des jeux dédiés.
  • Ils préservent la santé et la sécurité, grâce à la domotique et aux téléconsultations.

Couple seniors sur tablette et smartphone

 

La santé numérique : de nombreux avantages

Nous l’avons vu, faire appel aux nouvelles technologies assure au sénior plusieurs atouts. En restant connecté, il peut par exemple faire le choix de la télémédecine. Cette option se révèle adaptée aux patients âgés, en perte de mobilité ou à la santé fragile. Il suffit d’allumer son téléphone portable ou son ordinateur depuis une application ou un site internet et attendre que le médecin se connecte. Plus besoin de se déplacer et de patienter dans une salle d’attente remplie (et possiblement contaminée). D’ailleurs, les professionnels de santé notent une plus grande aisance des patients dans la manipulation des tablettes et des smartphones : ils sont en capacité de présenter une piqûre, une éruption cutanée ou une zone enflée. Dans une situation comme celle-ci, la téléconsultation est tout à fait adaptée. Mais ce sont les praticiens qui décident de l’accepter ou de la décliner. Selon leur expérience, la connaissance de leurs patients ou encore le motif des prises de rendez-vous, ils peuvent privilégier les téléconsultations lorsqu’elles sont orientées sur du suivi ou des conseils ; ou encore lorsque l’éloignement géographique, la perte de mobilité ou la maladie chronique compliquent un rendez-vous sur place.

Dame sur sa tablette en teleconsultation

 

Les applications de santé : des outils précieux

L’utilisation d’applications connectées simplifie, elle aussi, les démarches du quotidien. Dans la jungle des propositions d’applications gratuites et futées, citons Doctolib qui permet de prendre ses rendez-vous à distance sans quitter son domicile. Vous choisissez ensuite une consultation en présentiel ou en ligne. Leader de la téléconsultation, Qare vous propose des rendez-vous médicaux 7 jours sur 7. À la fin de la consultation, le médecin dépose votre ordonnance dans une rubrique dédiée de votre application. Vous n’avez plus besoin de vous déplacer chez votre médecin pour récupérer le précieux document. Pratique, non ?

Vous oubliez de plus en plus souvent de prendre vos médicaments ? MyTherapy vous assiste et vous rappelle les heures à ne pas zapper.

Quant à Catch my pain, il s’agit d’un journal de bord dans lequel vous notez l’apparition de vos douleurs et indiquez les intensités afin d’aider votre médecin à mieux adapter ses préconisations à votre pathologie.

Enfin, et dans un autre registre, voici une appli parfaite pour lutter contre les trous de mémoire. Allô c’est qui ? vous aide à vous souvenir de certains détails liés à des personnes qui vous appellent. Pour chaque contact que vous choisissez, vous remplissez une fiche avec les informations qui vous paraissent importantes (prénom des enfants, dates d’anniversaire, adresse). Lorsque votre interlocuteur vous contacte, la fiche apparaît et vous communique les informations nécessaires. D’autres applications développées pour les patients chroniques, victimes d’hypertension et de diabète, proposent des analyses de suivis (poids, fréquence cardiaque, tension artérielle ou glycémie). Il s’agit entre autres d’automesure tensionnelle et de diabetes manager.

iphones

 

D’autres aides connectées pour rassurer les utilisateurs

Au-delà des applications proposées sur smartphones et tablettes, d’autres solutions existent et visent à maintenir votre présence à domicile. Avez-vous pensé aux colliers ou bracelets connectés ? À la moindre chute, ils préviennent vos proches et les secours. Autre alternative pertinente pour sécuriser vos déplacements quotidiens : la domotique. L’idée est d’automatiser à distance ou sur place des appareils de votre logement (éclairage, chauffage, détecteurs anti-chutes). N’hésitez pas à relire l’article que nous avions consacré à ce sujet il y a quelques mois.

Enfin, des objets du quotidien existent en version connectée et représentent une aide précieuse. Exemple avec le pilulier connecté. Il s’allume et s’ouvre au moment de la prise du médicament. Côté déplacements, pensez à la canne intelligente. Elle bénéficie d’un GPS intégré et prévient les proches en cas de chute ou de tout autre situation inhabituelle (activité restreinte en raison d’une maladie, état de fatigue avancé, réveils tardifs). Quant aux pantoufles intelligentes, leurs semelles sont équipées de capteurs. Lors d’une chute, les proches sont immédiatement alertés par SMS.

Détails et précisions à retrouver dans notre article ici.

Pantoufles intelligentes