Covid-19 et variant Omicron : vos questions, nos réponses

Covid-19 et variant Omicron : vos questions, nos réponses

La cinquième vague du Covid-19 qui touche actuellement la France voit la situation sanitaire du pays s’aggraver chaque jour un peu plus. En moyenne, plus de 30 000 nouvelles contaminations quotidiennes sont recensées et l’arrivée du nouveau variant Omicron inquiète. Que disent les scientifiques ? Comment se protéger au quotidien ? Quels tests adopter ?

Les tests

Quelle est la différence entre un test PCR et un test antigénique ?

Il existe deux types de tests virologiques :

Le test PCR : Il s’agit du test de référence. Il s’effectue par prélèvement nasopharyngé et part à la recherche de l’ARN du virus. Son analyse est réalisée par u n biologiste dans un laboratoire médical. Les résultats sont généralement obtenus en quelques heures.

Le test antigénique est un test rapide réalisé par un professionnel de santé qui recherche les antigènes présents à la surface du virus. Plus rapide, ce test permet d’obtenir des résultats en 30 minutes. Mais il a souvent  besoin d’être reconfirmé par un PCR.


Est-il vrai que les tests antigéniques sont moins précis que les tests PCR ?

Avant d’établir l’autorisation de mise sur le marché des tests antigéniques, la Haute Autorité de Santé a exigé que ces derniers puissent détecter la présence du virus chez une personne malade dans 80 % des cas et qu’ils soient en mesure de noter l’absence de virus chez une personne non malade dans 99 % des cas. En conséquence, cette exigence réduit le risque de « faux positifs » (risque d’être testé positif sans être porteur du virus ; le risque apparaît dans moins de 1 % des cas).


Si mon test antigénique est positif, dois-je faire un test PCR ?

Test pcr

Oui. C’est aussi le cas pour les autotests. L’objectif est de détecter un possible variant et de cartographier la circulation du virus et sa contagiosité. Si votre test antigénique se révèle positif, vous devez vous isoler durant 10 jours sans attendre les résultats du test PCR. Notez en outre qu’en cas de résultat négatif à un test antigénique pour une personne de plus de 65 ans présentant des symptômes ou des comorbidités, une confirmation du test antigénique par un PCR est exigée.


Le prélèvement nasopharyngé m’est insupportable, puis-je demander un test salivaire ? Est-il efficace ?

Les tests salivaires sont possibles dans le cadre d’un dépistage sur une large population en environnement fermé (école, collège, établissement de santé) ou pour toute personne cas contact ou symptomatique dont le prélèvement nasopharyngé serait compliqué voire impossible. La sensibilité de ces tests est estimée à 85 %, ce qui est légèrement inférieur à celle des tests PCR qui utilisent le prélèvement nasopharyngé.


Les tests sont-ils remboursés par la sécurité sociale ?

Couple seniors devant un ordinateur

Depuis le 15 octobre 2021, les tests ne sont plus pris en charge de manière systématique par l’Assurance Maladie. Quelques exceptions existent encore pour :

  • Les personnes présentant une prescription médicale de moins de 48 heures.
  • Celles bénéficiant d’un schéma vaccinal complet ou d’une contre-indication à la vaccination.
  • Celles et ceux identifiés par l’Assurance Maladie, l’ARS ou l’éducation nationale dans le cadre d’un contact-tracing.
  • Les patients bénéficiant d’un certificat de rétablissement de moins de 6 mois.

Vie avec des personnes infectées

Je vis avec une personne positive à la Covid, comment faire et quels gestes de protection adopter ?

En cas de vie partagée avec une personne positive à la Covid, même si vous ne présentez pas de symptômes, il faut vous faire tester dès que possible en laboratoire ou en pharmacie :

  • Si le test est positif : isolez-vous. L’isolement pourra être levé au bout de 10 jours en cas d’absence de fièvre depuis moins de 48 heures.
  • Si le test est négatif, vous n’êtes pas dans l’obligation de vous isoler mais il est nécessaire d’adopter la plus grande des vigilances :
    • En portant le masque à l’intérieur et à l’extérieur.
    • En ne rencontrant aucune personne à la santé fragile.
    • En surveillant régulièrement votre état de santé.
  • Au quotidien, évitez de partager les espaces communs (pièces, lit, objets du quotidien : serviettes, couverts, téléphone …)
  • Aérez votre logement au moins 10 minutes plusieurs fois par jour, désinfectez les surfaces touchées (poignées de porte, meubles) et lavez fréquemment le linge à 60 °C.

Virus Omicron

Le virus Omicron est-il vraiment dangereux ?

Le virus Omicron se caractérise par une vingtaine de mutations supplémentaires par rapport aux variants Alpha et Delta. En outre, sa vitesse de propagation semble  très rapide. Mais pour le professeur Alain Fisher, le « monsieur vaccin » du gouvernement, il n’y a pour l’instant pas de sévérité supérieure de ce variant par rapport aux variants que nous connaissons par ailleurs. Une affirmation à prendre avec d’autant plus de prudence que des analyses sont encore en cours et devraient être dévoilées prochainement (cet article est rédigé début décembre 2021).


Le vaccin

Vaccination

Faut-il absolument recevoir la troisième dose 5 mois après la deuxième ?

Non. Tout dépend de la disponibilité du vaccin dans les structures et les créneaux de vaccination disponibles dans les établissements habilités à vacciner. Il n’est pas obligatoire de recevoir l’injection 5 mois jour pour jour après votre deuxième injection.


La troisième dose est-elle efficace immédiatement ?

Oui. L’injection de la troisième dose active une réponse immunitaire quasi immédiate. « Quand on reçoit un rappel, il est efficace 48 heures plus tard » a déclaré le professeur Jean-François Delfraissy, le président du Conseil scientifique.


Dois-je m’attendre à des effets secondaires après la troisième injection ?

Les effets secondaires les plus régulièrement documentés indiquent des réactions au niveau du point d’injection (douleur ou gonflement). Les patients soulignent par ailleurs de la fièvre et des maux de tête, surtout le lendemain de l’injection de la dose de rappel.


Sources : ministère de la Santé.