Catalogue particuliers DISTRI CLUB MEDICAL - Page 1

HYGIÈNE & SOINS
* Formulé pour minimiser les risques de réactions allergiques. ** Hydratation des couches supérieures de l’épiderme. *** Anti-adhésion bactérienne : étude sur S. aureus, E. coli.
Les escarres sont ces plaies qui affectent les personnes qui restent
trop longtemps en position stationnaire. En plus d’être doulou-
reuses, les escarres sont longues à cicatriser. Il est donc important
de s’en préserver en adoptant quelques gestes simples.
Le point de vue du médecin
« Les escarres peuvent survenir pendant une période d’alitement. Elles se
forment lorsqu’un point d’appui (ou de pression) du corps est immobilisé et
ne respire pas. C’est souvent le cas des talons ou des fesses. Au départ, les
escarres se manifestent sous la forme d’une rougeur qui devient peu à peu
plus foncée jusqu’à créer des lésions. Pour éviter ces lésions irréversibles, il
est possible de s’en prévenir avec un matelas adapté, par exemple. »
Que faire pour prévenir les escarres ?
Nous avons interrogé Dominique Barthès, responsable du
magasin DISTRI CLUB MEDICAL à Tours, sur les produits
pour prévenir les escarres.
Adressez-vous quelques conseils d’usage à vos clients
pour prévenir la formation des escarres ?
Cela dépend de leur degré d’autonomie. À ceux qui pro-
fitent pleinement de leur liberté de mouvement, il n’y a
presque pas de risque pour la formation d’escarres. Pour
les personnes qui doivent rester en position assise pendant de longues heures, il faut
qu’elles puissent changer de position régulièrement. Enfin, pour les personnes alitées,
l’idéal est de changer de position toutes les heures. Je donne ensuite quelques conseils
d’usage pour ces personnes : il faut systématiquement profiter de la toilette pour véri-
fier l’état de la peau. La toilette doit d’autant plus être régulière si la personne est sujette
à l’incontinence car l’humidité crée plus facilement des infections. Porter des vêtements
amples peut aussi être utile, pour éviter bien sûr de comprimer la peau. Enfin, il faut
s’équiper avec du matériel adapté.
Comment choisir son matelas pour les escarres ?
Si la personne présente un risque de développement d’escarres faible à moyen, elle
pourra se tourner vers les matelas « gaufrier » en mousse de polyuréthane qui offrent
l’avantage de répartir les points de pression. Pour une personne avec des risques
moyens à élevés, nous conseillons des matelas anti-escarres viscolux sur lesquels l’ali-
té va bénéficier de trois zones de portance différentes (souple au niveau des jambes,
ferme au niveau du buste, medium pour les épaules). Enfin, pour les patients aux
risques élevés, il faut choisir les matelas anti-escarres à air. Grâce à un moteur, les élé-
ments du matelas se gonflent ou se dégonflent, variant ainsi les points de contact. On
peut aussi combiner ces matelas à l’aide de coussins de calage et de positionnement.
Le massage peut-il permettre de limiter l’apparition des escarres ?
À titre préventif uniquement, il est tout à fait possible de pratiquer le massage, en com-
binant cette technique avec un matériel de lit adapté. Attention toutefois, on ne parle
pas de massage mais d’effleurage des points d’appui. Cela consiste à effleurer la peau
sans appuyer afin de favoriser la circulation du sang dans les petits vaisseaux sous la
peau. On pratique ce type de massage sur les zones généralement concernées par
les escarres sans insister plus de deux minutes par zone. Nous proposons
des huiles de soin adaptées et spécialement prévues à cet effet.
COMPRENDRE
LA FORMATION
D’ESCARRES
Les causes et facteurs de risques
Le frottement prolongé avec du linge,
le glissement de la peau sur une sur-
face (par exemple le dossier d’un fau-
teuil roulant) ou encore une position
immobile peut entraîner des escarres.
Au delà de ces causes, certaines per-
sonnes sont encore davantage expo-
sées à la formation d’escarres en rai-
son de leur état de santé. Il existe une
grille qui permet de calculer le risque
d’escarres : l’échelle de Norton, réser-
vée aux sujets âgés de 65 ans et plus.
Cette grille mesure différents éléments :
l’état général et mental de la personne,
son autonomie dans ses déplacements,
sa mobilité et son incontinence. Plus ces
données sont estimées comme mau-
vaises, plus le risque de développement
d’escarres est élevé.
Les parties du corps les plus sujettes
aux escarres
Les escarres se forment à la suite d’un
contact ou d’un frottement avec une
surface. Elles peuvent apparaître très
rapidement, il suffit parfois de quelques
heures. Pour identifier les parties du
corps sensibles à ces lésions, il suffit
d’observer les points de pression du
corps avec le matériel. Dans une po-
sition assise, par exemple en fauteuil,
les points d’appuis sont les suivants : le
dos, les fesses, les coudes, les cuisses,
les mollets et les talons. En position
couchée sur le dos, les zones sensibles
sont : l’arrière de la tête, l’omoplate, le
coude, les fesses, les mollets et les ta-
lons. Enfin, en position couchée sur le
côté, d’autres zones sont sollicitées : les
oreilles, l’épaule, les côtes, les hanches,
les genoux ou les chevilles. ... /...
www.magazine.districlubmedical.fr/guide
Comment prévenir les escarres ?
Retour au Catalogue particuliers
Zoom + / Zoom -