Catalogue particuliers DISTRI CLUB MEDICAL - Page 1

AMÉNAGEMENT DU DOMICILE
Pour louer un lit médicalisé, il faut être bien accompagné. En effet,
il ne s’agit pas seulement de trouver le bon matériel en phase avec
ses besoins, mais aussi d’être aidé pour les parties administra-
tives et logistiques. On vous explique tout.
Témoignage de Ghislaine, 62 ans
« Après l’hospitalisation de mon époux, il a fallu reconsidérer l’organisa-
tion de notre domicile et notamment de la chambre à coucher. Il fallait qu’il
puisse se lever et se coucher en toute sécurité (je n’avais de toute façon pas
la force pour le sortir du lit, seule !). Nous avons opté pour la location d’un
lit médicalisé. »
Comment choisir un lit médicalisé et bien l’équiper ?
Nous avons interrogé Erwan Surget, responsable du ma-
gasin DISTRI CLUB MEDICAL à QUIMPER, sur l’aména-
gement d’une chambre pour un sénior et le choix du lit
médicalisé.
Quels sont les éléments à prendre en compte dans le
choix d’un lit médicalisé ?
Le choix du lit médical est intimement lié à la décision du
médecin qui analyse la pathologie du patient. Tous les lits médicalisés ont en com-
mun d’être équipés de deux moteurs, ce qui permet un relevé électrique du buste. En
fonction des besoins et en option, les lits peuvent être équipés de plusieurs moteurs,
jusqu’à 6. Ainsi, on va aussi pouvoir relever les pieds mais aussi les genoux grâce à une
plicature des genoux électrique. De fait, les patients atteints de phlébite vont plébisci-
ter ce type de modèle qui leur permet de surélever leurs pieds. Le principal avantage du
lit médicalisé est aussi sa hauteur variable et électrique. Certains peuvent descendre
jusqu’à 12 cm près du sol. Ce type de lit s’adresse aux malades d’Alzheimer qui, dé-
sorientés, peuvent facilement tomber à terre. Tous les modèles sont loués avec des
montants sur les côtés pour maintenir le matelas en place.
Comment appréhender l’installation au lit d’une personne âgée ?
L’immobilisation d’une personne âgée est souvent la conséquence de pathologies,
d’un manque de tonicité ou de complications qui peuvent avoir un impact psycho-
logique très fort. L’important est donc de rendre le cadre de l’alitement agréable. Des
accessoires de lit très simples peuvent compléter un lit médicalisé comme une table
de lit qui évite les déplacements inutiles ou des potences sur socle pour le relevé. Ob-
jectifs : un sommeil facilité, une sécurité et un confort optimal.
Avez-vous des recommandations pour le choix du matelas ou le linge de lit ?
Il est important de choisir un bon matelas, ni trop dur ni trop mou. Il faut que le lit soit
moelleux quand on est allongé mais assez ferme pour soutenir le corps. Le choix des
draps est capital : les dimensions des lits médicalisés sont différentes des lits tradi-
tionnels, c’est pourquoi nous proposons des packs de literie adaptés aux lits que nous
louons. Ils sont généralement constitués de jersey, un tissu qui ne se plie pas. Ainsi, la
personne alitée a moins de risque de développer des escarres.
3 CHOSES À
SAVOIR
Peut-on continuer à utiliser un lit
traditionnel ?
Il est important de demander l’avis des
médecins, qui vont analyser la capacité du
patient à se lever, se coucher ou s’asseoir.
Si la personne est encore indépendante, il
est tout à fait possible d’équiper le lit tradi-
tionnel pour en améliorer son confort : un
relève-buste posé à la place de l’oreiller fa-
cilite parfaitement le relèvement. D’autres
équipements comme une potence sur
socle ou des barrières évitent également
les mauvaises chutes.
Comment rendre la période d’alitement
moins pénible ?
Rester en position couchée toute la journée
peut entrainer des complications, notam-
ment la formation d’escarres sous la peau.
Avec l’aide d’un relève-buste médical, il est
possible de changer de position en s’incli-
nant dans le lit.
Au-delà du lit, comment aménager la
chambre à coucher ?
Une personne alitée doit pouvoir se re-
pérer facilement dans la chambre, et les
objets doivent être faciles d’accès. Ainsi,
une table de lit à roulettes va améliorer la
prise du repas sans bouger. Des tiroirs et
des rangements peu profonds permettent
de retrouver leur contenu plus aisément.
Au sol, la chute peut s’éviter en choisissant
un revêtement peu glissant comme le lino.
Enfin, équipez les ouvertures de portes
coulissantes qui ont l’avantage de ne pas
prendre de place.
www.magazine.districlubmedical.fr/guide
Retrouvez notre guide
santé & bien-être en ligne sur :
Comment choisir
son lit médicalisé ?
Retour au Catalogue particuliers
Zoom + / Zoom -